les vents normands

LES VENTS NORMANDS
Manche à air

Les noms de « Suroît  », « Noroît », « Nordet » ou « Suet » utilisés dans la littérature maritime et employés encore de nos jours.

Le vent de Suroît, plutôt chaud et humide, présente un caractère stable et une vitesse régulière.

Associée à un vent de Noroît la masse d’air instable donne naissance à des grains (averses). Ce vent souffle en rafales et refroidit l’atmosphère.

La situation météorologique génératrice du vent de Nordet se caractérise par la présence de hautes pressions sur les îles britanniques et d’une zone de basses pressions de l’Espagne à l’Allemagne. L’été, les situations de Nordet s’accompagnent de journées chaudes et ensoleillées sur la quasi-totalité de la Bretagne, seules les côtes de la Manche sont rafraîchies par ce vent de mer. Sa présence est liée la plupart du temps à des conditions anticycloniques régnant sur le pays

L’hiver, la masse d’air associée à ce vent devient instable et se charge d’humidité en circulant au-dessus de la Manche. Les précipitations nées de cette instabilité tombent sous forme de pluie ou de neige avec des cumuls qui peuvent être importants.

Ce fut le cas lors de l’épisode du 11 au 13 mars 2013 avec des congères liées aux chutes de neige qui dépassèrent les 2 mètres sur le Cotentin (où ce vent est appelé vent d’amont). Durant cette période, le nord de la Bretagne et la Manche restèrent sous l’influence d’un vent de Nordet.